Hannah Morningstar

Hannah Morningstar

Hannah Morningstar est originaire de la communauté Atikameksheng Anishnawbek, située à 19 kilomètres à l’ouest de la ville de Sudbury. Hannah partage également des liens forts avec la Première nation des Mississaugas. En tant que concurrente aux Jeux autochtones de l’Amérique du Nord 2014 de Regina, Hannah représente un ancienne et future athlète des JAAN. Elle a participé l’été dernier aux Jeux d’été des Autochtones de l’Ontario, remportant la médaille d’or en javelot, et espère se tailler une place au sein de l’équipe de volleyball de l’Ontario chez les moins de 16 ans pour les JAAN 2017 de Toronto.

En tant qu’athlète passionnée, Hannah a représenté son école secondaire en volleyball, en tennis, en football-drapeau et en athlétisme, y compris le cross-country. Elle a aussi participé à la Petite LNH pour sa communauté, les Eagles Atikameksheng, et joue pour l’Association de hockey féminin de Sudbury. Elle a aussi participé à la Petite LNH pour sa communauté, les Eagles d’Atikameksheng, et joue pour l’Association de hockey féminin de Sudbury. À propos de son implication dans le sport, Hannah souligne les amitiés significatives, les défis personnels et le sens d’une communauté forte qu’offre le sport comme motivation pour s’impliquer.

En tant qu’ambassadrice d’#Équipe88, Hannah évoque le signification du mouvement des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord, qui vise à inspirer les jeunes à bâtir des voies positives pour eux-mêmes et pour leurs communautés en participant à la culture, au sport et aux loisirs.

Réalisant l’importance du sport et de la culture dans la construction de communautés fortes, Hannah espère continuer à voyager pour prendre part à des spectacles de danse traditionnelle, partager sa culture et devenir un jour une entraîneure pour guider la prochaine génération d’athlètes et d’artistes.

Réalisant l’importance des modèles pour les jeunes dans le sport, Hannah a partagé quelques conseils en tant qu’ancienne athlète des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord, « Il suffit de choisir de grandir dans de belle façon et ne pas perdre de vue vos objectifs. »

L’un des plus grands moments de la carrière sportive d’Hannah a été le moment où elle est revenue des JAAN 2014 de Regina avec ses coéquipiers de la communauté Atikameksheng. Ils sont revenus dans la communauté à temps pour le pow wow traditionnel et ont reçu un accueil chaleureux des aînés, des enfants et des membres de la communauté qui les ont félicités d’avoir participé aux Jeux autochtones de l’Amérique du Nord.

Hannah a alors ressenti un immense sentiment de fierté, étant félicité par sa communauté et conduit dans l’arène du pow wow avec une chanson d’honneur. Hannah est également active dans sa culture et sa communauté – comme danseuse traditionnelle, elle a été nommée meneuse des jeunes danseurs pour les pow wows des Premières nations d’Atikameksheng et des Mississauga l’été dernier.

Préserver la culture est important pour Hannah, alors elle essaie d’apprendre autant que possible de sa famille et de son papa, Art Petahtegoose. Apprendre à fabriquer des paniers de cendre et le dévouement à apprendre sa langue sont deux choses qui prennent du temps, mais qui en valent la peine pour Hannah, dans le maintien de sa culture et de la communauté.

Partageant son amour du sport et de sa communauté, Hannah soutient la force qui peut provenir de la participation dans le sport et dans la culture. Pour Hannah, l’importance de raconter des histoires est non seulement importante dans la culture – mais aussi dans le sport, car les histoires d’autres athlètes autochtones aident à guider la prochaine génération et font savoir aux jeunes qu’ils peuvent eux aussi réaliser leurs rêves.